pablo pernot

Event Storming, une description

L’event Storming est un atelier très simple. Quelques règles suffisent. Il est aussi très efficace et souvent utile. J’avais pu l’évoquer dans cet article en 2016, mon actualité me pousse à vous en reparler aujourd’hui. L’event storming est, pour paraphraser Thomas Pierrain, une réelle façon d’harmoniser les modèles mentaux, en un mot de s’aligner. Il est fréquent de découvrir la surprise des personnes lorsque leur activité se dévoile au travers du management visuel par l’entremise d’un système Kanban.

En lire plus...

Kanban, le livre, les illustrations

La semaine dernière j’avais le plaisir de sortir avec Laurent Morisseau Kanban, L’approche en flux pour l’entreprise agile. J’ai pu ajouter pas mal d’illustrations au travail initial de Laurent, et dans les parties que j’ai souhaité ajouter. Seul regret ces illustrations ne sont pas en couleurs. Je vous les propose ici dans leur format original, en couleurs, avec l’aval de Dunod. Il s’agit ici uniquement des nouvelles illustrations, beaucoup d’autres sont présentes dans le livre.

En lire plus...

Kanban, le livre

C’est durant un raid agile, cette excursion dans les Cévennes pour parler agilité que nous avions inventé avec Claude, que Laurent me propose, au coin du bois, de reprendre l’édition suivante de son ouvrage sur Kanban. Mes articles sur le sujet lui ont plu, je connais Laurent depuis un bon moment, et nous savons que nous nous entendons bien tout en étant très différents. Mais vraiment très différents. Très.

En lire plus...

Dans l'idéal

Vous connaissez ces citations : “Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait – Mark Twain” ou “Que ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient”. Quand on parle transformation, évolution d’organisations dans mon contexte on entend souvent : “dans l’idéal il faudrait …”. Au début de mes rencontres, je répondais : “oui je comprends”. J’ai arrêté. Mon rôle est de rendre l’implicite explicite.

En lire plus...

De l'importance de l'impact des managers

Un café craft animé et proposé par Thomas qui m’accueille pour parler de l’impact crucial des managers sur nos organisations. Malgré un démarrage tonitruant, peu subtil, et provocateur, j’espère que vous apprécierez cette conversation autour du rôle des managers. Thomas me propose, et nous propose, dans cet épisode un contexte différent : un petit groupe de spectateurs, une séance de questions/réponses. Podcast sur l’impact des managers sur nos organisations “La transformation commence par celles des managers”

En lire plus...

Séminaire Leadership avec Olaf Lewitz

Lundi 8 et mardi 9 juillet 2019 nous organisons avec Olaf Lewitz deux journées de séminaire sur le leadership, avec comme cadre l’académie trust temenos que Olaf mène depuis quelques années. Je croise Olaf depuis 2011 au travers de conférences, de séminaires, de visites entre amis. Nous nous apprécions mutuellement. J’ai pu faciliter à ses côtés faciliter l’Open Space du Scrum Gathering de Prague en 2015 par exemple (600 personnes !

En lire plus...

Pyramide de Dilts et harmonisation de l'organisation

Précédemment et autour de Kanban je vous parlais de culture d’entreprise, d’organisation, et le besoin de s’adapter à celle-ci pour accompagner l’organisation. J’aimerais compléter cette lecture en adjoignant le besoin que cette culture soit alignée, en harmonie, “à tous les niveaux”. Pour cela et dans mes réflexions en cours chez beNext, je souhaite vous parler de la pyramide de Dilts (que Dilts puise chez Bateson). Dans cette lecture de la pyramide de Dilts je me permets des libertés, j’adapte, je m’approprie, c’est ma façon d’être plus cohérent avec le monde qui m’entoure1.

En lire plus...

Dojo agile à l'échelle

Lundi dernier, comme tous les lundis, il y a un dojo au vaisseau. Le vaisseau c’est les bureaux chez beNext. Le dojo c’est le lieu où l’on étudie. Tous les lundis on propose aux équipes sur place 1h sur un sujet porté par quelqu’un qui s’y connaît (sur le sujet justement). Lundi dernier donc c’était un dojo sur “agile à l’échelle” parce que l’on nous interroge souvent (malheureusement) sur SAFe.

En lire plus...

Temporalité du management

Quand on s’interroge comme souvent actuellement sur la posture managériale à avoir de nos jours, sur le fait de donner du sens et un cadre, en lieu et place d’un management command & control, il est important de saisir que la temporalité de ce management change aussi. Je veux dire par là qu’un management command & control est un management de cause à effet, je te demande cela, tu fais cela, bien ou mal, mais la relation est direct et le temps est court, ou du moins on comprend le temps que cela va prendre.

En lire plus...

Fabriquer son job

Question lancinante parmi les personnes qui m’entourent, notamment les plus jeunes : comment fait-on pour trouver le job, le projet, la mission, le produit, l’environnement, etc., idéal. Celui que l’on va kiffer, aimer, dont on sera fier, pour lequel on se lèvera le matin ? Comment le trouver ? Le dénicher ? En fait la réponse est probablement comment le fabriquer ! Comment le concevoir ! Quand je croise les benexters (les personnes de beNext), cette question est récurrente.

En lire plus...

Expérimenter

Expérimenter est une chose importante de nos jours. C’est presque comme une sagesse. Une façon de bien savoir aborder le monde qui nous entoure. Expérimenter fait gagner du temps. Si on est prêt à expérimenter, à faire des expérimentations, il n’est plus nécessaire d’avoir réponse à tout avant de commencer. Faire des expérimentations libère de la tyrannie de la perfection. Si l’on expérimente, l’on essaye, il est inutile d’avoir des réponses par avance.

En lire plus...

School of product ownership 2019

Journal de bord du 18 janvier 2019, dans les textes de Harrison Owen sur le forum ouvert (openspace) il utilise cette maxime que je juge très vraie : Without passion, nobody is interested. Without responsibility, nothing will get done. Sans passion, personne n’est intéressé. Sans responsabilité, rien n’avance. Une des façons pour moi de vivre cela est de croire en quelque chose et de prendre la responsabilité de le faire avancer.

En lire plus...

Management d'hier et d'aujourd'hui

On a découvert qu’en réduisant l’activité des gens a seulement quelques actes on augmentait plus facilement leur savoir-faire et ainsi leur productivité. Par exemple que les développeurs développent et se focalisent là-dessus, et que les gens de l’infrastructure se focalisent sur l’infrastructure, leur dextérité augmentera et ainsi la productivité. On a découvert qu’en spécialisant et en divisant le travail on limitait le temps de pause. Quand, par exemple, les gens du test ne font que du test, ils ne perdent pas de temps à s’occuper du reste.

En lire plus...

Dynamic Kanban

Hier lors de Flowcon, la con férence sur le flow, j’ai pu, avec l’aide de Yannick, présenter une session dont l’objectif est de faire comprendre la lecture contextuelle pour adapter les systèmes kanban à la culture dans lesquelles ils peuvent évoluer. Pour les gens qui ont pu participer, voici les éléments que nous avons abordés. Naturellement attention pour ceux qui voudraient participer à l’avenir mieux vaut ne pas lire les propositions suggérées en fin de session.

En lire plus...

Je dis non

Enfin j’essaye de bien dire non. Chez beNext je ne suis pas seulement coach. Je suis directeur général, investi de la mission d’être le garde-fou ou le bouffon du roi, celui de David, actionnaire unique et fondateur. Je me fais aider par Dragos, l’observateur à l’œil perçant et à la parole sage. Notre trio fonctionne à merveille (jusqu’à maintenant, merci de toucher du bois). Il se nourrit d’une tension positive. Mais alors que la société s’épanouit, je deviens de plus en plus ce gardien du temple, ça m’use.

En lire plus...

Livrer pour apprendre et expérimenter ou livrer pour finir ?

Dans une conversation sur Linkedin une phrase se voulant “choc” est délivrée : “Si t’as l’impression de ne pas avoir fait de ton mieux, ne livre pas.” À mes yeux en l’état, cette phrase ne veut rien dire. Tout va dépendre du contexte et des sous-entendus. Pour souligner cela j’y réponds : “Si tu ne te sens pas mal à l’aise avec ce que tu livres, c’est que tu livres trop tard” dixit le patron de Linkedin, je ne sais plus quand je ne sais plus où.

En lire plus...

Les estimations sont fausses, surtout si on considère qu'elles sont justes

Oui les estimations sont fausses, surtout si on considère qu’elles sont justes. On pourrait dire que les estimations sont un bon repère de maturité d’une équipe, d’un département, dans une approche moderne. Au début on estime tout, pour de gros projets. On estime tout et précisément. Et comme vingt années d’observation le confirment, nos estimations sont fausses et bien souvent inutiles. Enfin ce qui est inutile c’est la précision du chiffre et le temps passé à le calculer.

En lire plus...

La rupture managériale

L’histoire est simple, mais elle se répète trop souvent. Pierre est un bon organisateur, un bon leader, un bon expert, il mène le groupe avec lequel il travaille. Il devient en quelque sorte leur “manager”, leur “leader”. Puis l’implicite devient explicite : il devient officiellement “manager”. Ses capacités d’analyse, d’organisation, son savoir-faire, son implication, sa capacité de travail en font un bon manager, d’autant qu’il est très sympathique et humain. Au milieu de son équipe, il excelle.

En lire plus...

Extrospection collective

L’introspection est une activité que tout coach – quel qu’il soit – se doit de réaliser régulièrement. On peut la nourrir avec du feedback, avec de l’extrospection collective. Toutes les deux semaines chez beNext c’est la journée dit “des poètes disparus”, plus prosaïquement : celle des coaches. Durant ces journées tout le monde veut apprendre, veut progresser. On alterne un format holacratie/sociocratie1 avec de la supervision, ou des présentations. On y chasse souvent les non-dits pour garantir la bonne santé du groupe.

En lire plus...

Arrêtons avec la tyrannie de la vision

Sous couvert de ce besoin fondamental qui est de donner du sens, besoin très légitime, j’observe une tyrannie de la vision. Dites-moi “pourquoi” sinon je ne m’engage pas. La requête est compréhensible tant qu’elle ne devient pas intolérante. L’intolérance serait de conditionner l’engagement à une vision précise, à une réponse détaillée. Or la vision est une direction pas une réponse. Et la vision doit être claire, mais précise j’en suis beaucoup moins sûr.

En lire plus...

Dirigeants, est-ce que vous signalez ce que vous désirez ?

Pour les dirigeants transformer leurs organisations c’est d’abord signaler clairement qu’ils le désirent, qu’ils le veulent, et agir en conséquence. Car comment imaginer que l’émergence ne prendra pas la forme de nos désirs1 ? Trois questions pour vous. Est-ce que vous le désirez ? Est-ce que vous signalez ce que vous désirez ? Comment ? Signaler ? Quel signal ? Le signal c’est une forme en action. Le signal indique que c’est possible.

En lire plus...

Les entreprises qui vont faire la différence responsabiliseront les gens

Septembre 2017 je suis interviewé dans un petit café de Paris par Julie Albet. Je viens de retrouver l’entretien. Le voici. Septembre 2017 PABLO PERNOT : « Les entreprises qui vont faire la différence responsabiliseront les gens » Coach agile, expert de l’accompagnement organisationnel, agent provocateur… Pablo Pernot est tout cela à la fois. Pour ses clients, il mène des actions autour de la conduite du changement, de l’agilité et de la transformation d’organisations.

En lire plus...

Entreprise agile et mise à l'échelle

Sur les pentes du Mont Brion1 nous avons beaucoup parlé avec Laurent Morisseau de l’entreprise agile et de agile à l’échelle. Les deux sont souvent proches, mais pour autant différents. L’agile à l’échelle implique la mise à l’échelle de son dispositif de création de valeur. C’est à dire que la manière dont les équipes produisent, fabriquent, créent, est répandue à toutes les équipes, ou que le nombre des équipes augmente et que leurs manières de produire, fabriquer, créer s’y adaptent, d’où la mise à l’échelle.

En lire plus...

Profession de foi

Aujourd’hui pour réformer les organisations, repenser les produits, re-imaginer ses relations sociales en entreprises, définir si on souhaite utiliser une recette connue (comme un socle à la “spotify”, “SAFe”, “Less”, etc.), des cadres (“Scrum”, “Kanban”), des approches (“Lean Startup”, Beyond Budgeting”, “Holacratie”, “Design Thinking”, etc) reste une étape importante, mais à la portée de tous. C’est une petite partie de mon rôle de vous aider cependant sur ces sujets. Définir jusqu’où, à quel rythme, comment, dans quel sens, l’adaptation et l’émergence de votre propre écosystème doit se réaliser est déjà moins facile à appréhender.

En lire plus...

Les deux chaos

Le chaos est une étape nécessaire. C’est dur à accepter pour certains d’entre nous. Mais quoi qu’il arrive lors d’un changement conséquent personnel ou organisationnel, il y a ou il y aura du chaos. La question étant de savoir de quel chaos il s’agit. A mes yeux un des chaos est celui qui a été créé par votre volonté de changer les choses, votre prise de risque, votre pas de coté ou en avant, votre impulsion, votre désir.

En lire plus...

Retour à la langue : processus, interaction, cadre et sens

Assemblons quelques briques qui mènent à cet article. D’abord grâce à France Culture, je viens de me replonger dans Lacan. Dire que je comprends est un pas que je ne franchirai pas. Mais au travers de ces petits podcasts qui me permettent de me reposer la question d’une lecture soutenue ou non de Lacan, j’ai été frappé par ce que j’aime : l’importance du langage. Et par l’idée selon laquelle une analyse ne pouvait pas être menée aussi bien en anglais, qu’en français1… Le langage utilisé — la langue — ne permettant pas le même type d’appropriation, d’expression, d’exposition, etc.

En lire plus...

Agora & FAQ

L’Agora d’Athènes était, durant l’Antiquité, la place principale de la ville d’Athènes, lieu de rendez-vous des flâneurs et la grande place du marché : elle servait au commerce et aux rencontres. Les flâneurs et la grande place du marché, ça ne vous rappelle rien ? Moi si. Notre outil de communication sociale interne (slack pour ne pas le nommer), dans l’organisation, ou chez nos clients. On flâne, on discutaille, on observe, on fait savoir, on apprend, on questionne, on s’amuse, mais aussi on ne se comprend pas ou on s’invective, des fois.

En lire plus...

Entrainement aux questionnements

A l’occasion d’un meetup School Of PO je propose avec l’aide de Nicolas une session d’entrainement aux questionnements. Il s’agit plus d’une session de facilitation, de coaching, d’analyse, que d’autres choses. L’objectif, probablement prétentieux, est d’amener les personnes concernées à (se) poser de meilleures questions. Une “meilleure” question est une question qui pourrait amener une meilleure compréhension de la situation, une meilleure attitude, et une meilleure attention, au travers d’une réflexion personnelle et d’un premier engagement possible au travers d’une action dont la forme peut émerger selon le contexte.

En lire plus...

Toxique Bang Prêt

Le mois dernier, je visite une grosse organisation (2000 personnes). Elle vient (depuis plusieurs mois) de basculer dans une organisation “agile” (“Safetify” pour reprendre leur expression amusante). Ils sont biens, ils souffrent, ils le savent, ils le disent, ils sont lucides, ils avancent, ils peuvent être fiers. Du coup beaucoup de gens passent les voir. Cela augmente la rugosité de leur discours, ils n’ont pas vraiment le temps, ils vont droit au but.

En lire plus...

Raid agile c'est fini

Voilà, c’est la fin d’un cycle. Le raid agile de juin 2018 sera le dernier pour moi. Le raid agile c’est fini (pour moi). C’était une très belle aventure. Onze raids si je compte celui de juin à venir. Plus d’une centaine de raiders, quatre années. Plein d’apprentissage. Pourquoi j’arrête ? La charge rustique m’a vaincue. Organiser un raid c’est un vrai gros boulot, une vraie tension, être attentif au moindre détails, on a du lait, du thé, du café ?

En lire plus...

Convaincre ou se laisser convaincre ?

Vous avez tous vécu le repas de famille qui tourne au débat politique. Des fois c’est bien, haut en couleurs, égayé par les rires et le vin rouge qui coule à flots. Des fois cela fini au couteau, on se dit : “plus jamais ça”. On y cherche à convaincre, cela tourne à la blague ou à l’insulte. Mais personne n’est jamais convaincu. En tous cas personne n’est jamais convaincu sur le moment, comme si c’était mathématiques, 1+1=2, on ne sera pas convaincu, on le sait.

En lire plus...

Etre agile ? Keynote Agile Grenoble 2017

Automne 2017 j’ai eu le plaisir d’être invité à Agile Grenoble, une des conférences les plus célèbres du monde agile français, pour y donner l’une des keynotes. J’ai essayé d’y reprendre, en diesel, mon contenu être agile, être engagé (1),être engagé (2).

En lire plus...

Podcast du café craft // agilité à l'échelle

Voici le podcast enregistré par Thomas dans son café craft au début du mois. Je le remercie pour cet échange. N’hésitez pas à me faire du feedback. Agile à l’échelle : Podcast “Café Craft” - “L’agilité à l’échelle” Merci Thomas. Une petite série sur mise à l’échelle (et auto-organisation). Agile à l’échelle : c’est clair comme du cristal, 2013 Agile à l’échelle : synchronisation, 2017 Agile à l’échelle : pourquoi il faut se méfier de SAFe, 2017 Agile à l’échelle : libération de l’auto-organisation, 2017 Agile à l’échelle : équipes et management, 2017 Agile à l’échelle : grandir ou massifier Agile à l’échelle : Podcast “Café Craft” - “L’agilité à l’échelle” Et sinon l’événement que nous organisons en autour de l’agile à l’échelle avec Dragos Dreptate:

En lire plus...

Grandir ou massifier ?

Hier j’ai pu croiser Thomas qui tient un troquet digital, le café craft. Pauline a pu y présenter très récemment notre offre Wake Up RH : dans cet épisode / podcast. Thomas voulait parler “agilité à l’échelle”, comme beaucoup aujourd’hui. L’épisode sortira très bientôt, j’avais préparé ce petit texte pour entamer notre conversation avec Thomas. L’épisode le complètera. Pourquoi parle-t-on d’agilité à l’échelle ? Au delà d’approche pour les équipes (comme Scrum) on s’interroge sur l’intégralité de l’organisation.

En lire plus...

Hôte d'écosystème

Fin novembre j’étais à Agile Grenoble. J’intervenais pour une keynote, une session d’ouverture. J’ai tellement de choses qui me bousculent dans ma vie que j’étais vidé, dans le bon sens, bien, car attaché à rien, avec l’envie de faire bien mais sans pression. Cette légèreté qui ne vous fait pas voler à tout va, mais plutôt qui vous suspend au même endroit comme en lévitation, un peu ailleurs, un peu là, mais vous rend insensible aux mouvements qui vous entourent.

En lire plus...

Good work = best skills + what we love doing + what we believe in

On me demande de faciliter et d’organiser ce contexte ? Mais quel est ce contexte ? Et qui me le demande exactement ? Pour quelles raisons ? Quel est l’objectif ? La raison ? Porte-t-il un sens ? Est-il partagé ? Est-ce que je suis en train de répondre convenablement aux attentes ? Est-ce que je suis aligné avec ces attentes, cette raison, ce sens ? Est-ce que j’ai besoin d’être aligné ?

En lire plus...

Agile à l'échelle, équipes et management

Par définition l’auto-organisation est auto-organisée. Ce n’est pas donc elle que nous devons organiser, mais le contexte dans lequelle elle pourra apparaître, émerger. L’agile à l’échelle, ou plus globalement les organisations à l’échelle sont le fruit de l’agrégation de l’ensemble de leurs départements (ou villages ?), qui sont l’agrégat de leurs équipes, et les équipes sont idéalement auto-organisées (et sont l’agrégat des individus). L’organisation à l’échelle est idéalement la somme des groupes qui proposent de la valeur pour elle.

En lire plus...

Agile à l'échelle, libération de l'auto-organisation

Casablanca, décembre 2017. J’interroge le groupe de personnes qui se trouvent face à moi. Un groupe de personnes dédiées aux processus et à la qualité. Un groupe bienveillant et ouvert. “Combien d’habitants à Casablanca ?”, “Entre 5 et 6 millions”. “Combien de repas par jour par habitants ? Est-ce que je peux estimer à trois par personne ?”, “Oui”. “Bon donc disons 15 millions de repas par jour, et disons une semaine ou deux semaines de stock de repas.

En lire plus...

laconf.schoolofpo.com

En novembre 2016 nous lancions avec Dragos la school of po. Un an après nous sommes ravis de son succès, et de toutes les conversations enclenchées autour de la communauté de PO. Nous avons voulu aller au delà et fort de notre expérience de conférenciers ou d’organisateurs de conférence (ALE 2016, LKFR), avons décidé, avec les chocottes, de proposer “la conf de school of po” : laconf.schoolofpo.com. Matinée : Inspiration La matinée nous avons désiré faire une seule piste (pas de session en parallèle) pour avoir une meilleure mémoire collective, que nous vivions tous la même expérience, avec chacun notre perspective, avoir une base commune pour nos conversations, nos souvenirs.

En lire plus...

Petite série sur Holacratie et Sociocratie

C’est avec plaisir que j’avais entrepris avec Géraldine et à la demande de Stéphane de infoQ une petite série sur l’Holacratie et la Sociocratie. Un minibook devrait voir le jour d’ici peu qui recueille ces articles ainsi que d’autres. L’idée était faire connaître notre vécu de l’Holacratie et de la Sociocratie, de donner un panorama de ce qui nous parait important à savoir pour se jeter dedans. Ces articles datent de avril à octobre 2017.

En lire plus...

Dare to invite, Openspace Agility

Je profite d’une session hier autour de openspace agility et de la venue de Dan Mezick la semaine prochaine pour remettre des slides que j’avais réalisé pour NCrafts 2016, ne les trouvant jamais quand je les cherche. En anglais, sur la conduite du changement, l’engagement et openspace agility. Open Adoption - Dare to invite from Pablo Pernot Enfin, la vidéo de la session. Pablo Pernot-Open Adoption from NEWCRAFTS Conferences on Vimeo.

En lire plus...

Wake up rh : HR fluency

Je vous ai déjà pas mal parlé de agile fluency, dans le monde agile un modèle qui ne dicte pas comment agir mais qui clarifie les idées. Dans mon accompagnement il m’aide à rappeler plusieurs points essentiels. Bénéfices / investissements. Pour tout bénéfice il faut généralement un investissement. Les gens recherchent généralement un bénéfices, sans vouloir investir ou sans lâcher par ailleurs quelque chose. C’est bien de rappeler qu’il faut un investissement.

En lire plus...